Mon bel amour – Jacqueline Woodson

51ojmwbeirl._sx320_bo1,204,203,200_

Voilà bien un livre qui ne m’aurait pas naturellement tentée en VF, entre le titre, la couverture (assez bateau je trouve) et la tranche âge indiquée 9 -11 ans.

C’est un livre qui peut être lu très jeune, mais accompagné – c’est très triste et susceptible d’être l’objet de maints questionnements douloureux. C’est surtout un roman qui peut être lu par des adultes, un texte d’une grande qualité littéraire, riche en réflexions sur la famille, la relation parent-enfant (en particulier la souffrance que les décisions d’un parent peuvent engendrer pour leur enfant, même si l’amour est là), la tolérance, les préjudices.

Le coeur du roman est la situation des personnes noires aux Etats-Unis, même si longtemps après l’abolition de l’esclavage. Une lecture qui fait écho au classique « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur », où le récent « The hate U give » de Angie Thomas (c’est aussi le titre de la VF, film sort bientôt).

Une lecture que je vous recommande chaudement, mais attention c’est une lecture douloureuse !

J’ai reçu ce joli exemplaire en VO via mon abonnement @lifeslibrarybookclub, un club de lecture co-fondé par John Green, et qui promet une lecture tous les deux mois choisie parmi les lectures importantes mais – si j’ai bien compris – peu connues ou anciennes. Ce roman en particulier (couronné de prix) est sorti en 1998.

Publicités